BENETTON

La compagnie Benetton est fondée en 1965 à Ponzano Veneto (province de Trévise) par Luciano Benetton (né en 1935), Giuliana Benetton (en) (née en 1937), Gilberto Benetton (1941-2018) et Carlo Benetton (en) (1943-2018).

En 1969, Benetton inaugure son premier magasin hors Italie, situé à Paris.

En 1972, est née la marque « Jeans West ». En 1974, Sisley entre dans le portefeuille des marques du Groupe. À la fin des années 1970, l’entreprise exporte 60 % de sa production.

Le premier magasin à New York est inauguré en 1980, sur Madison Avenue. Puis, suit le premier magasin à Tokyo en 1982.

Le groupe entre dans la Formule 1 en sponsorisant l’équipe Tyrrell Racing en 1983, puis Alfa Romeo en 1984 et Toleman en 1985. Benetton achète le team Toleman à l’inter-saison, fin 1985, et l’inscrit au championnat 1986 sous le nom de Benetton Formula. L’équipe sera vendue à Renault en 2000.

En 1985, la publicité de l’agence reçoit le Grand prix de la Publicité Presse Magazine et le Grand prix de la Communication Publicitaire. Entre 1986 et 1989, le groupe est coté sur les bourses de Milan, Francfort et New York. En 1987, la Fondazione Benetton Studi e Ricerche est créée, qui institue le Prix international de Carlo Scarpa.

En 1991, est née la revue Colors, fondée par Luciano Benetton et Oliviero Toscani. Vendue dans une quarantaine de pays, elle est publiée en quatre langues différentes. En 1994 naît « Fabrica », le centre de recherches sur la communication du Groupe Benetton.

En 2003, la famille Benetton se distancie de la gestion et laisse plus de responsabilités aux managers. En 2006, le groupe fête le quarantième anniversaire de son premier défilé au Centre Pompidou, à Paris. L’événement marque l’attachement de Benetton à la France. Ainsi que le fondateur le souligne « J’ai deux amours, mon pays et Paris ».

En 2010, Benetton lance It’s My Time, le premier casting mondial en ligne.

Fin 2011, Benetton tente de faire remonter son chiffre d’affaires mais heurte la sensibilité de millions de personnes en lançant sa campagne UnHate. Des observateurs doutent que celle-ci produise l’effet escompté et considèrent qu’il s’agit d’une mesure malhabile2.

En 2012, Luciano Benetton transmet la direction du groupe qu’il détient depuis 47 ans à son fils Alessandro Benetton, anciennement vice-président depuis six ans3. En perte de vitesse face à la concurrence de la fast fashion, Luciano Benetton reprend la tête de l’entreprise début 2017 puis nomme Jean-Charles de Castelbajac comme directeur artistique fin 20184.